• hugues

Purificateurs d'air : Arnaque ou solution miracle ?


Selon l’INSERM, le nombre de personnes souffrant d’allergies ou d’asthme est en constante augmentation depuis plusieurs décennies, une véritable aubaine pour les professionnels du secteur. Très prisés chez nos amis américains et chinois, les purificateurs d’air sont en train de se faire une place de choix dans nos foyers et face à la démultiplication d’appareils en tout genre, UFC Que Choisir a émis des réserves quant à leur bienfait sur notre santé.

Mais qu’en est-il vraiment ?


La plupart des fabricants annoncent être capables de filtrer jusqu’à 99% des particules d’au moins 0,3 micron et de nombreuses études indépendantes menées en laboratoire et en situation réelles sont venues confirmer leurs dires.

A titre d'exemple, le laboratoire des Numériques a constaté que les purificateurs d’air soumis à leurs tests ont fait décroître le nombre de particules fines présentes dans une pièce de manière conséquente, passant de 100 000 particules avant l’enclenchement de l’appareil contre seulement 3 000 à la fin de l’expérimentation !

Néanmoins, bien qu’ils aient des propriétés dépolluantes vérifiées, il n’existe pour l’heure aucune preuve scientifique permettant d’affirmer avec certitude que les purificateurs d’air ont un impact positif sur notre santé, ces dispositifs ne doivent donc pas considérés comme un médicament.

Mais l’air de rien, la pollution c’est quand même la deuxième cause de mortalité en France... Un appareil doté de réelles propriétés dépolluantes ne devrait donc être que bénéfique pour notre santé sur le long terme !

Alors si vous comptez acquérir un purificateur d'air, nous vous conseillons de prêter attention aux critères suivants :

1- CADR (Clean Air Delivery Rate) : C’est le volume d’air purifié que l’appareil est capable de délivrer. Pour une purification efficace, l’air de votre pièce doit être recyclé au moins trois fois par heure. Ainsi, si le volume de votre pièce est de 50m³ (soit le volume moyen d’une pièce de 20m²), le CADR du purificateur devra être d’au moins 150m³/h pour être efficace.





2- Ionisation : Si le purificateur est équipé d’un système d’ionisation, assurez-vous auprès du vendeur qu’il n’émet pas d’ozone ou tout du moins que cette fonctionnalité est désactivable à souhait.


3- HEPA (High Efficiency Partic