Quel est l’impact des cheminées et poêles sur la qualité de l’air?



Brrrrr il commence à faire froid… Pourquoi ne pas allumer un feu de cheminée pour se réchauffer ?


En plus d'être conviviaux durant la période hivernale, les feux de cheminées sont la principale alternative de chauffage aux radiateurs dans notre pays. 9 millions de ménages français sont équipés de cheminées ou de poêle, ce qui nous a amené à nous demander quel était l'impact de leur utilisation sur la qualité de l'air.


D’après le Ministère de la transition écologique et solidaire, la combustion du bois représente 41 % des émissions de particules sur le territoire français, contre « seulement » 17 % résultant du transport routier.

Et oui, il s’avère que la combustion du bois, dégage de nombreux polluants et substances cancérigènes. Les principaux sont le monoxyde de carbone, le benzène, le formaldéhyde ainsi que de nombreuses particules fines. En ce qui concerne l’air intérieur, il faut bien sûr prendre en compte que de manière générale, les cheminées à foyer ouvert émettent nettement plus de particules fines dans l’air de votre pièce que les cheminées à foyer fermés et les poêles.



Quelles sont donc les solutions pour conserver une bonne qualité d’air chez soi

quand on utilise une cheminée ou un poêle?



1- Choisissez bien votre bois

Le bois vert ou humide produit beaucoup plus de fumée que le bois sec. Le bois de chauffage doit donc sécher pendant au moins six mois avant utilisation. A noter que le bois mou, tel que le pin, dégage également plus d'émissions et de dépôts. Il est donc recommandé de privilégier un bois dur pour votre foyer. De même, s'exposer à de la fumée produite par la combustion de bois traité ou peint, de panneau de particules agglomérées ou de contreplaqué comporte d’importants risques pour la santé.


2- Envisagez le granulé

Un poêle à granulés, en plus d’épargner son propriétaire de la corvée de bois, est moins impactant pour l’environnement. En effet, la combustion de granulés a un meilleur rendement calorifique tout en émettant moins de toxines dans l’air que la combustion de bois.



3- Ne stockez pas à l’intérieur

L'excès d'humidité du bois vert augmente machinalement le taux d'humidité à l'intérieur de votre maison, ce qui peut mener à la formation de moisissure pouvant causer de fortes réactions allergiques, des crises d'asthme, ainsi que des irritations au niveau des yeux, de la gorge, du nez et de la peau.

Il est donc fortement recommandé de stocker votre bois à l'extérieur, dégagé du sol et couvert.


4- Pensez à un détecteur

L’excès de monoxyde de carbone émanant de votre cheminée peut s’avérer mortel. Bien qu’il ne vous vienne pas instinctivement à l’esprit d’installer un détecteur de monoxyde de carbone, cet appareil pourrait bien vous sauver la vie.



5- Equipez-vous d’un purificateur HEPA

Un purificateur d’air HEPA vous aidera à traiter l’air de votre intérieur en filtrant les particules fines présentes dans l’air avec une efficacité supérieure à 99,95%, ainsi que les gaz et autres odeurs de fumée.


Nous proposons une gamme d'appareils affichant différents débits d’air afin de s’adapter à la taille de vos espaces et de répondre au mieux à vos besoins. Nous nous ferons un plaisir de vous aider à définir vos besoins et d'y répondre dans les plus brefs délais.




85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout