Port du masque: Quel impact sur notre santé ?

Démêlons le vrai du faux


1- Le port d'un masque chirurgical accroît l'inhalation de CO2


FAUX

"Vais-je à nouveau inspirer l'air que je viens juste d'expirer et est-ce dangereux pour ma santé?". Ce sont deux questions qu'on se pose lors du port d'un masque.

En effet, le principe d’un masque est d’empêcher les polluants de passer au travers, ce qui mène à penser que l'air ne se renouvelle pas correctement, ayant pour effet d’inhaler des éléments nocifs que nous expirons naturellement comme le CO2.



Cependant, le Dr Dixsaut, Président du Comité Francilien contre les Maladies Respiratoires, affirme que ces pensées sont bien loin de la réalité: "En aucun cas le filtre ne peut retenir le dioxyde de carbone, qui passe plus facilement le filtre encore que l'oxygène".


Les masques ne diminueraient donc pas l’apport en oxygène et n’augmenteraient pas l’apport en dioxyde de carbone durant la respiration.


2- Le port du masque détériore mon système immunitaire


Ni VRAI Ni FAUX

D'après certains, le port du masque sur le long terme aurait pour effet de fragiliser le système immunitaire. "Un organisme stressé par un manque d’oxygène libère du cortisol, c'est un fait, ce qui a comme effet d'affaiblir le système immunitaire", nous confirme Jean-Luc Gala, spécialiste des maladies infectieuses.


Comme expliqué précédemment, l’apport en oxygène n’est pas restreint par le port du masque. Toutefois, le port du masque a bien un effet psychologique selon Yves Coppieters, médecin épidémiologiste et professeur de santé publique: "Il peut y avoir une sensation d’inconfort qui provoque une impression d’étouffer."


Cet inconfort peut avoir pour effet de générer du stress et donc d’affaiblir notre système immunitaire.

3- Les composants de certains masques peuvent être dangereux pour ma santé