La nature et la purification de l’air


L’été arrive, et avec lui les vacances pour les chanceux. Pourquoi ne pas en profiter et faire une petite escapade en nature pour respirer un bon bol d’air frais ? En effet, cela va de soi : l’air pur se trouve dans la nature. Mais saviez-vous que les purificateurs d’air modernes s’inspirent de la nature dans leurs technologies ?



Bioteos Oxylon par Construction21

La faune terrestre, grâce à la photosynthèse, aide à la régulation de la qualité d’air dans notre atmosphère. Le phytoplancton produit par exemple plus de la moitié de l'oxygène terrestre et consomme la moitié du dioxyde de carbone. Actuellement en phase de test dans le métro de la ville de Lille ou encore dans une salle de classe en Occitanie, des systèmes de décontamination de l’air basés sur l’utilisation de microalgues existent et pourraient permettre de grandes avancées dans le milieu du traitement de l’air.


Et pour garantir un air pur, la nature a plus d’une corde à son arc. Moins connu du grand public, le phénomène d’ionisation négative est pourtant observable dans la nature à travers deux effets :


L'effet Lénard

Il est observable lorsque des gouttes d’eau se brisent sur une surface d’eau, ou à la surface d’un solide humide. Une charge électrique positive apparait dans l’eau tandis qu’une charge électrique négative apparait dans l’air environnant. L’eau, en frottant contre la terre ou les roches, extrait des électrons et ionise l’atmosphère car l’oxygène « piège » ces ions négatifs. Nous pouvons observer ce phénomène en bord de mer lors du choc des vagues contre les rochers, au pied d’une cascade, ou encore lors du frottement de l'air sur des gouttes de pluie.


L'effet Corona

Cette loi physique dit que tout élément conducteur et fixé au sol, s'élevant et se terminant en pointe verra les électrons venus du sol s'accumuler au sommet de sa pointe et en être extrait par les molécules d'oxygène. Cet effet peut quant à lui être observé naturellement en haute montagne, ou plus simplement sur les feuilles des graminées et de tous les conifères.


On retrouve dans le milieu de la purification de l’air de nombreux dispositifs reposant sur l’efficacité de ces réactions naturelles.


Chez GreenAir, les purificateurs d’air de notre gamme Multizone sont tous équipés de la même technologie d’ionisation négative, reposant sur le principe de l’effet Corona. Grâce à une émission de 10 millions d’ions / secondes / cm³, ils garantissent un espace sain et agréable dans vos intérieurs qui vous rappellera le bien-être d’une randonnée en montagne.


60 vues0 commentaire