top of page
  • hugues

Connaissez-vous le plan "Nouvel Air" ?



Depuis des années, la qualité d’air est au cœur de la préoccupation des Français. De 2016 à 2022, le plan « Changeons d’air » a permis d’améliorer la qualité d’air en région Ile-de-France. Réduisant de 40% la concentration de PM2.5 et passant de 3 millions à 60 000 le nombre de franciliens exposés aux seuils limites. Les efforts ne s’arrêtent pas là pour autant avec la venue du plan « Nouvel air ». L’objectif ? Diviser par 2 la pollution de l’air en Ile-de-France horizon 2030.



Comment réussir à réduire de moitié la pollution de l’air ?

Voici comment la région va réussir ce projet ambitieux :


1. La région veut accentuer le remplacement des véhicules polluants en véhicules propres (électrique ou hydrogène). Pour ce faire, le nombre de véhicules subventionnés passe à 5 pour les artisans et petites entreprises et à 10 pour les entreprises de livraisons. De plus, une aide à hauteur de 15 000 € est accordée au PME pour l’achat d’une voiture hydrogène.


2. La région va doubler le nombre de bus propres et décarbonés passant de 1400 à 2700 bus électriques ou biométhane d’ici fin 2024. Elle va également améliorer la qualité d’air intérieur (QAI) dans les 20 stations de bus les plus polluées avec l’installation de ventilateurs et de solutions de filtration de l’air.


3. La diminution de l’impact des zones aéroportuaires sur la qualité d’air. En facilitant l’accès aux aéroports en transports en communs et en proposant une transition énergétique des équipements de piste.


4. L’amélioration de la QAI dans les écoles, crèches mais également dans les maisons de retraite avec des aides financières. Ces aides sont allouées pour la mise en place des systèmes performants de surveillance de la QAI incluant des capteurs de CO2 ou encore une campagne de mesure des polluants réglementés.


5. Mise en place d’un bonus écologique pour le développement et l’usage de groupes électrogène non polluants alimentés par de l’hydrogène.


6. La région propose d’aider financièrement les agriculteurs à réduire leur niveau de pollution avec l’élaboration de bonnes pratiques pour diminuer l’émission d’ammoniacs liés à l’élevage et l’épandage d’engrais.


7. Enfin, le pollen va également être surveillé grâce à des capteurs spécifiques pour informer en temps réel les franciliens allergiques (35% de la population locale) et appréhender les risques polliniques.






La pollution de l’air concerne la France entière, alors ne faudrait-il pas étendre ce plan au niveau national ?






















<a href="https://www.freepik.com/free-photo/famous-eiffel-tower-paris-with-gorgeous-colors_10481389.htm#page=2&query=paris%20propre&position=16&from_view=search&track=ais">Image by vwalakte</a> on Freepik

Image by <a href="https://www.freepik.com/free-photo/woman-suffering-from-allergies-outside_29961446.htm#query=pollen&position=35&from_view=search&track=sph">Freepik</a>

14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page